Les 4 fonctions essentielles d’une montre running

S’il y a bien un accessoire sacré en dehors des chaussures chez les adeptes de la course à bien, c’est celui-ci : La montre running. Personnellement, à chaque fois que j’en ai acheté une (bon, chaque fois est un grand mot, j’ai acheté 3 en 7 ans), j’ai d’abord passé une semi éternité sur internet…. La réflexion peut être d’autant plus longue que le prix d’une montre sport peut être considérable.  En plus, ils sortent tous les ans de nouveaux modèles qui semblent chaque fois plus sophistiqués, avec 36000 fonctionnalités en plus par édition.…bref on s’y perd vite. Et si le choix était simple finalement? En tout cas, après réflexion, c’est ce que je me dis. Personnellement, il y a en tout 4 fonctions réellement utiles selon et pour moi…et quand j’ai posé la question à d’autres coureurs (cf. la fin de ce billet) on est finalement plusieurs à être d’accord!

1. L’écran de la montre running : Minimum 3 champs !

Pour moi, c’est quasi vital : J’ai besoin de voir en un clin d’œil les informations qui m’intéressent. Oui je sais, en appuyant sur un seul bouton, la plus part des montres me permettent de voir d’autres écrans et tout un tas d’informations…Mais un seul clic-bouton égal à un bras droit qui doit faire un mouvement latéral et c’est donc un mouvement qui parasite le mécanisme de la foulée, de toute la course! Lu comme ça, cela peut paraitre exagéré, mais pour moi c’est un détail important, surtout lors d’une course officielle où un détail peut devenir une source de stress !

2. Une montre avec cardio au poignet

Depuis que je suis passée à la montre running avec cardiofréquencemètre intégré au poignet, je me demande comment j’ai jamais pu faire autrement.  Même si lors de mes entrainements je regarde surtout l’allure par km ou l’allure moyenne, il est primordial pour moi de savoir comment évolue mon cardio au fil des semaines et mois d’entrainement. Avant, je m’embêtais avec une ceinture qui me brulait la peau, et j’oubliais une fois sur deux de la prendre avec moi…bref, le cardio au poignet, un must pour moi. Qu’on soit débutant ou pas, je pense que c’est vraiment utile.

3. Un GPS précis

Voilà ce que peux distinguer une bonne montre et une très bonne montre running: Sa précision. Si on part faire des footings juste pour le fun, ça n’a pas d’importance que la montre se trompe de quelques mètres. Si on fait du fractionnée hors-piste par contre, et surtout  pendant une course, ce genre d’imprécision est, selon moi, vraiment désagréable. D’ailleurs, c’est aussi et surtout la qualité du GPS qui fait grimper le prix d’une montre, certaines marques étant plus connues que d’autres dans ce domaine.  Pareil, je suis convaincue que c’est un point important, même si on se met juste à courir. Pourquoi? Parce que la personne qui se met « juste à courir » aujourd’hui sera sans doute addict (comme nous tous) d’ici 1 ans, et vous avez pas envie de changer de montre tous les 4 matins non plus.

4. Programmation de l’entrainement

Si vous suivez un plan, vous allez devoir respecter non seulement des allures et distances précises, mais également un temps de repos. Parfois celui-ci est très court – pendant du fractionnée du style 30’30 par exemple – et à un moment cela devient vraiment désagréable de toujours appuyer sur le bouton « stop » « sauvegarder » « reprendre »….à défaut d’avoir son coach à ses côtés, avoir une sorte de coach qui se cache dans la montre et qui nous dit exactement quand il faut repartir et quand il faut s’arrêter, ça permet de se concentrer à 100% et de profiter pleinement de la séance. #zen

Il en faut peut pour être heureux

Voilà pour les quatre fonctions qui me sont essentielles, aucun n’est particulièrement original… A lire tous les tests et les articles sur les montre running, on croit finalement avoir besoin d’un tas de chose, plus alléchantes les unes que les autres. Si vous hésitez a acheter une première montre, je vous conseillerai donc de ne pas partir sur le modèle à 500 euros, tout simplement parceque ce n’est pas ca qui va vous faire progresser plus vite. Bien sur il y a des fonctions super sympas, des « petits plus », des finitions intéressantes qui rendent l’utilisation d’une montre plus agréable que d’une autre – mais l’utilisation elle même, change-t-elle réellement? Je ne le pense pas.  Je pense en fait qu’il ne faut pas se poser la question « quelles fonctions propose cette montre ? » mais « quelle montre running me faut-il selon mes besoins de coureur? » Et sio on est honnête, nos besoins de coureurs ne sont pas si complexes que ca…même si on aime parler en abréviations et frimer avec des pourcentages, au final tout revient à la même chose: La distance, l’allure, le temps, le cardio, et basta. Dites – moi si j’ai faux !

Les fonctions les plus importantes pour les runners – petit sondage sur Instagram

Après avoir mis sur papier ces 4 points, j’ai posé cette dernière question sur Instagram  à mes amis runners. Ce qui en ressort?  Finalement on est tous d’accord!

@Ckaloo324 débutante running motivée, veut surtout que la montre « l’encourage quand j’ai envie d’arrêter » et a pour cela pas besoin de grand-chose si ce n’est que  « le nombre de kilomètres, le rythme cardiaque et la vitesse ».  Son cas montre bien qu’on peut se mettre à la course à pied sans pourtant investir dans le dernière modèle qui vient de sortir sur le marché !

@delph_ville_campagne est comme moi, quand elle court elle a besoin de l’essentiel : Connaitre son allure, l’allure moyenne, la distance écoulée, voici les fonctions qu’elle utilise au quotidien. @Lumi_run est comme nous, ce sont ces infos qui l’interessent – et elle apprécie son cardio au poignet et la précision: En gros, on est d’accord sur tout! :)  Pareil pour @thewanted81 qui rajoute qu’elle apprécie aussi le fait que sa montre compte tous les pas.

@Run.n.roses, adepte des plans d’entrainement, a cité direct le point numéro 4 « Pour moi, cela reste la programmation de séances de manière extrêmement libre, car j’ai souvent des séances faisant varier le temps de travail et de récup au sein de la même séance ». Quant à  @Jean_de_france qui a également des séances de fractionnées au menu, il nous rejoint quasiment mot à mot sur l’importance du point 4 quand il explique qu’il « n’aime pas quand la montre n’offre pas la possibilité de programmer des distances/ temps de course qui varient pendant le même entrainement ». Pareil pour @maurissette_running elle aussi apprécie la fonction de pré-programmation, surtout chez TomTom.

@Klo_a est également d’accord avec ce point et ajoute que pour elle « la programmation des fractionnées avec allure précises par tour », avant d’ajouter qu’un GPS de qualité est également indispensable.

@au_d_re, cite les mêmes points que moi, mais en plus, il lui faut une montre montre multi-sports qui s’adapte aussi à la natation et le vélo. De plus, elle est fan des montres permettant d’écouter la musique via bluetooth – fini les nœuds dans les câbles – mais mets en garde sur l’impact négatif que cette fonction à sur l’autonomie.

[Dites moi qu’elles fonctions sont essentielles pour vous, et je les rajoute ici! ]

Autres fonctions plébiscités ? Le fait de pouvoir recevoir des notifications (ex. des encouragements) sur sa montre, la possibilité de pouvoir partager de manière simple ses séances via une application dédiée. Tout dépend de « qui » vous êtes : Si vous êtes (futur) triathlète ou adepte des courses en nature ou carrément des sorties longues en mode aventurière, il vous faut une montre qui se démarque par d’autres fonctions : Hyper-étanche, autonomie de batterie imbattable, fonction « retour maison »…

Mes montres fétiches en ce moment

Alors, pour tout vous dire, je ne cours pas avec une montre, mais j’alterne avec deux en ce moment. Ma dernière recrue: La TomTom3. J’avais opté pour Garmin car à l’époque elle était une des premières à proposer le cardio au poignet et on m’a toujours vanté la supériorité de son GPS. Après plus de 2 ans, j’ai craqué en début de cette année pour la Tom Tom 3 pour des raisons un peu girly : Je trouve son design tout simplement canon – on peut changer la couleur du bracelet par exemple ^^ – et j’aime écouter la musique pendant ma sortie longue, m’obligeant de toujours me balader avec mon mp3 ou portable : la TomTom3 a justement la fonction Bluetooth dont parle @au_d_re.  Je vais sans doute la porter aussi pendant les vacances car elle me permet de toujours retrouver mon chemin : à moi la découverte de la cambrousse sans avoir peur de me perdre…Vous allez rire, mais ça m’est arrivé régulièrement. Comme ma montre d’avant, elle remplit bien sur tous les 4 fonctions « essentielles » que j’ai cité ci-dessus!

Sur ce, je vous laisse, car je vais justement…courir !

One thought on “Les 4 fonctions essentielles d’une montre running

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *