J’ai testé: La mode éthique, belle et accessible

Initialement, je voulais juste ranger tout mon placard, histoire de commencer l’année 2017 de manière ordonnée. J’ai commencé à tout sortir des placards et rapidement j’étais entourée de plusieurs petites montages de fringues. C’était impressionnant, il y en avait partout.

Des robes, des blouses, des T-shirts, des petits hauts, des jupes midi, longues, à paillettes, plissé, du cuir, du faux cuir, du coton, de synthétique… il y en avait partout! Je sais que j’aime la mode mais je n’avais pas l’impression d’avoir « énormément » de vêtements…

Je me suis arrêté et j’ai regardé autour de moi, puis, j’ai pris au hasard une robe du tas qui était le plus proche de moi. Je l’ai longtemps regardé cette robe. Puis m’est venu une question qui, depuis que j’ai lancé VEPSI, semble m’obséder: Qui peut bien être la personne qui a cousu cette robe ? A quoi ressemble elle ? Une vieille femme ? Une jeune fille ? Un enfant ? Je regarde l’étiquette…Bangladesh.Le pays ou un ouvrier textile meurt tous les deux jours. Et si c’était un…enfant qui a fabriqué cette robe ? Un être humain en os et en chair qui, à l’heure ou j’écris ces lignes, existe bel et bien et travaille peut être dans des usines qui s’écrasent ? Je ne suis pas masochiste à la base, mais là je me suis efforcé à imaginer cet être vivant qui quelque part vit sur cette terre et a, au vue de l’étiquette, très peu de chances d’avoir fabriqué ma robe dans des conditions dont la marque aimerait parler dans sa pub. Concrètement, dans des conditions sans doute dégradantes, dangereuses, humiliantes.
J’étais là, assise dans mon tas de vêtements, porté parfois juste une fois, j’ai réalisé que j’allais bientôt avoir 30 ans et que pourtant, je fuyais toujours mes responsabilités. Car c’est bien parce que moi j’achète les vêtements sans poser des questions sur la fabrication que la fabrication ne change pas.

J’étais là, assise dans mon tas de vêtements, et j’ai pris deux décisions aussi faciles qu’importantes.

  1. Je n’achète plus de vêtements qui sont fabriqués dans des pays tel que la Chine, le Bangladesh, le Cambodge, l’Ethiopie…sauf si la marque est clairement éthique, travaille avec des associations qui soutiennent les travailleurs du textile et luttent contre l’exploitation.
  2. désormais sur ce blog, quand je porte des looks avec de pièces déjà achetés mais issues d’une fabrication « douteuse », je ne les mentionne plus: Ils seront mentionné d’un « vintage » et, dans la mesure du possible, j’essaye de vous trouver un équivalent « éthique » sur le web.

Et vous savez quoi ? Je crois que je vais pouvoir vous concocter des looks super jolies, avec de belles matière et des pièces de qualité. La preuve, vous avez tous aimé ces looks là, tous avec une ou plusieurs belle pièces éthiques. Voici mes coups de coeurs des marques responsables en 2016 !

Wanted Gina: Une superbe marque parisienne et 100% Made in France.

Je suis fan de la matière de la blouse, super agréable à porter et d’un jolie bleu bébé comme je les aime. Mais le coup de cœur pour cette blouse « made in paris », je l’ai grâce  aux petits détails: Des jolies boutons bleus-dorés, et l’insertion d’un autre tissu plus texturé pour le col et la partie des épaules…j’adore. Je la porte loose sur un slim ou avec un short en dentelle pour un look  l’éffortless chic à la francaise.

Autre énorme coup de cœur de chez Wanted Gina: Cette petite robe bleu boutonné sur le devant, des manches retroussables et avec des petits détails en dentelle sur le devant. Moi qui aime le retro, je ne peux qu’être fan de cette robe un peu vintage et de tous ces petits détails qui prouvent à quel point Clarisse, la créatrice derrière Wanted Gina, a un talent fou.

Kombi Kyu: Des sacs à mains ethnique-chic

J’avais rencontré la créatrice de Kombi Kyu en préparant la première VEPSI, il ya plus d’un an. Depuis, elle a participé à plusieurs événements et chaque fois, ses magnifiques sacs font un carton. Fabriquée à 100% dans des conditions responsables, ces sacs sont une pure merveille et ont leur propre style bien à eux, avec des fringes et jolies motifs géographiques. Avec ce style de sac, je m’en fou de ce que je porte vue que de toute manière, c’est lui la star !

Nelle Stern: Le wax en mois vintage – moderne

Il y a plus de 2 ans, je suis tombée sur l’Instagram de Nelle Stern, qui a lancé il y a quelques années déjà un blog et shop ou elle vend et crée des magnifiques tenues avec des tissus d’inspiration africaine, comme le Wax. Produit dans des conditions éco-responsables, ses jupes, robes et accessoires sont tout simplement magnifique et, grâce à des coupes revisités, se portent au quotidien ! Mon look préférée restera sans doute celui-ci.

At Bernard: Puriste & Minimaliste

Encore une de mes découvertes VEPSI et une belle rencontre. AT Bernarnd est une jolie marque parisienne, vraiment parisienne car les vêtements sortent tous en édition limités en direct de l’atelier parisien. La particularité de AT Bernard ? On utilise les chutes de tissus des maisons haute coutures pour faire du jolie prêt à porter de qualité – et accessible.  J’avais craqué sur cette magnifique robe satin et crepon l’année dernière, ainsi que sur une paire de pantalons à carreaux. Des vêtements qui sortent du lot et ne se voient pas sur tout le monde- édition limitée oblige – je dis oui !

M’Line Pochettes et Wax etc

Encore des marques 100% made in France! J’avais rencontré Emeline grâce à une amie commune lors d’un diner qui n’avait rien avoir avec la blogosphère. Quand j’ai découvert ses pochettes, c’était le début d’une addition: J’ai terminé l’année 2016 avec 4 (!) pochettes, toutes faites main et plus belles les une que les autres. Pour le moment, vous connaissez cette merveille noir et dorée ainsi qu’une pochette plus ethnique.

Le headband lui a été crée et fait main par la jolie marque Wax etc: Tous (!) les accessoires, notamment leur turbans, noeud de pape et headbands sont fait main et tellement jolies. J’ai d’ailleur un noed de pape qui attend sagement a ête photographiée, ce sera pour bientôt.

La mode vegane avec Herbivore

Pour celles sensibles à la cause animalière, Herbivore est une vraie source d’inspiration. La plateforme regorge de jolies vêtements qu’elle achète à droite et gauche à condition que les vêtements soient fabriqué dans le respect du vegan. personellement je suis de plus en plus sensible à cela. La seule chose qui m’embête parfois qu’on peut bien sur proposer un vêtement vegan…qui a été fabriqué en exploitant ceux qui l’ont fabriqué. Pas facile, mais heureusement que la plus part des marques végane que je connais font également gaffe à cet aspect. Plus de détails dans un prochain article.

Suivez le blog sur Instagram !

12 thoughts on “J’ai testé: La mode éthique, belle et accessible

  1. Merci pour ces jolies découvertes. Comme toi, je suis souvent déçue quand je regarde les étiquettes de certains vêtements que j’aime bien et qui pourtant, m’ont coûté un certain prix.
    Je vais regarder de plus près les marques dont tu nous parles :)

  2. Vielen Dank für deinen toll geschriebenen Beitrag und ich mache mir ebenfalls auch sehr regelmäßig darüber Gedanken fair produzierte Kleidung zu tragen, auch wenn es sehr schwer ist ein noch dazu stylisches Teil zu finden. Ich glaube, dass das Bewusstsein sich bei uns ändern muss. Ähnlich wie du es geschrieben hast: « …das sitzt auf der andere Seite ein Mensch und produziert unsere Mode »

    Viele Grüße aus Freiburg

    Neele / Modebloggerin

  3. Pingback: Fair-fashion and vintage outfit - Daniel Wellington Petite Watch | Once, in Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *